Messages

du président et de la directrice

Jean-Baptiste Dumas
Président du CiPS
 
 
 

Ce rapport n’aurait pas dû exister…

 

…puisque, comme vous le savez, décision avait été prise par la DGS et la DGEP de rattacher le CiPS à l’OrTra Santé – Social au 1er janvier 2020. Le CiPS aurait alors cessé son activité sous la forme associative actuelle en décembre 2019, au terme de trente années d’existence dont je faisais le bilan rapide dans le rapport d’activité de l’année passée.

 

Pour donner forme à ce projet imposé dans une démarche participative et de co–construction, un comité de pilotage groupant les acteurs des deux comités et des représentants de l’État avait été constitué sous la responsabilité de la DGS, encadré par un consultant externe.

 

Si des perspectives positives ont pu s’esquisser, plusieurs impasses et écueils majeurs ont également été identifiés : la force du CiPS, au fil des ans, a été de développer une identité du domaine professionnel santé – social, de rassembler et présenter les filières de tous les niveaux, et de fédérer les acteurs qui oeuvrent tant au niveau des associations professionnelles que des filières de formation. Plusieurs ont considéré, probablement à raison, qu’il y avait dans cette fusion un risque que cela conduise à un démantèlement de cette cohérence d’ensemble, le périmètre de l’OrTra Santé – Social ne couvrant pas en totalité la surface du CiPS. Cela a amené l’État à suspendre ce projet s’orientant à ce que le consultant a lui-même désigné comme un échec de la démarche, sans renoncer pour autant à l’objectif qui est « que le canton de Vaud dispose aussitôt que possible d’un outil de promotion renforcé qui soit de nature à faire face et anticiper suffisamment en matière de professionnels de la santé et du social, les enjeux démographiques de demain »

 

Nous y avions vu alors un vrai challenge et la perspective que le CiPS puisse investir son know how dans cette nouvelle étape, dans une collaboration certainement intensifiée avec l’OrTra et selon des modalités renouvelées…

 

Sur la base de cette décision, le canton nous a demandé de poursuivre nos activités en 2020, d’où l’existence de ce rapport « supplémentaire ». Vous y constaterez en le parcourant, et je me plais à le relever avec beaucoup de sincérité, que malgré les incertitudes liées à l’avenir, le CiPS a pu s’appuyer sur une équipe forte, compétente et créative pour conduire toutes les opérations dont vous prendrez connaissance dans ce rapport : je leur en suis infiniment reconnaissant.

Par courrier du 27 mars 2020, soit peu après la suspension des activités de l’ensemble de la population suisse et du monde pour faire face à la pandémie actuelle, la Directrice générale de la santé et le Directeur général de l’enseignement post-obligatoire nous informent qu’ils chargent l’OrTra Santé – Social Vaud, au travers de son comité et d’une organisation ad hoc de reprendre les activités et le personnel du CiPS au plus tard au 1er janvier 2021, et les prient de présenter au 31 mai prochain un projet qui décrit la vision ainsi que l’organisation, les besoins et les ressources nécessaires. Autrement dit mandat est donné à l’OrTra de conduire au succès la même opération qui a échoué l’an passé tout en fixant un délai raccourci et en pleine situation de COVID qui mobilise passablement tant les acteurs de la santé que ceux du social.

 

Dont acte, mais est-ce réaliste et opportun ?

 

Ce rapport du président du CiPS devrait donc être le dernier. Je tiens alors à relever que ce fut une charge passionnante, faite de rencontres stimulantes, avec une équipe fédérée autour d’un projet commun, conduite par une directrice entreprenante et clairvoyante, entouré d’un bureau et d’un comité propositionnels et collaborant avec des prestataires externes compétents et concernés. A tous ma reconnaissance pour votre confiance, sans savoir pourtant de quoi sera fait l’avenir pour eux tous : malgré ces conditions environnementales incertaines une voie stimulante pourrait en émerger pour l’équipe en place à laquelle j’adresse ce proverbe :

 

« Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle… »

 

Du coup, un autre « rapport qui n’aurait pas dû exister » sera peut-être à faire l’an prochain…

Isabelle Meister
Directrice du CiPS

 

 

 

 
 
 

Mon cher CiPS,

 

Je vous souhaite un très bon anniversaire à l’occasion de vos trente ans, quel bel âge ! Je repense à ces années où j’avais moi-même la trentaine, ma rencontre avec vous notamment qui n’aviez alors que treize ans ! 

 

Je tiens à vous dire que j'ai eu beaucoup de plaisir et de fierté à vous accompagner durant un peu plus de la moitié de votre existence. Grâce à vous, j’ai eu cette formidable opportunité de gérer et de développer une association dont les missions d’information et de promotion des domaines santé-social et les activités de réinsertion et réorientation du personnel infirmier sont si honorables qu’elles ne peuvent que fidéliser celles et ceux qui vous côtoient. Avouez que vous avez toujours été bien entouré, avec une équipe impliquée et loyale, un Comité investi et stimulant, une Présidence bienveillante et avisée, des membres concernés et vigilants, des partenaires qui vous connaissent et vous conseillent, des agences de communication qui participent à la réalisation des projets et bien évidemment l’Etat qui vous a toujours assuré un soutien financier pour mener les missions confiées.

 

Vous nous avez permis de découvrir un univers fascinant avec des professionnel-le-s passionnés et engagés que nous avons observé-e-s et écouté-e-s pour transmettre aux jeunes générations une vision réaliste et motivante de leur activité et nous sommes bien conscients de la chance que nous avons de pouvoir effectuer un travail de promotion qui place l’humain au coeur de notre action. Comme je vous l’avais écrit dans mon premier billet, je peux vous confirmer que je n’ai pas eu de repos tant ma conviction d’accomplir la mission poursuivie est bonne et doit être réalisée... 

 

Il est intéressant de constater que votre histoire s'est conjuguée tantôt aux mains de la formation, tantôt à celles de la santé publique. Il semble que la conjugaison se poursuive désormais au futur au sein de l’OrTra, un cadeau d’anniversaire qui vous étonne peut-être mais qui a été choisi par l’Etat envers qui vous avez toujours eu confiance et porté le plus grand respect. 

Fort de votre expérience, vous avez très certainement un rôle à jouer dans cette nouvelle étape après tant d’investissements au service de la population vaudoise pour contribuer à assurer les besoins considérables en personnel annoncés dans les domaines de la santé et du social. Si je peux vous donner un conseil, je vous dirais de bien veiller à toujours rassembler les partenaires de la santé et du social afin qu’ils puissent continuer à bénéficier du bel outil que vous êtes et à maintenir cette force d’attractivité que la globalité constitue et qui vous caractérise auprès du public.

 

Quand vous aurez mon âge, je vous promets que je suivrai encore votre actualité avec mes petits-enfants dans les bras, enfin je l’espère... 

 

Mais pour l’heure, vous êtes entre les bonnes mains du réseau santé-social, alors fermez les yeux et soyez confiant...

 

Je vous adresse mes meilleurs voeux pour votre avenir.

Votre fidèle Directrice

 

PS : Avec l’équipe, nous vous avons réservé une belle surprise, un album rétrospectif de vos trente ans d’existence.

CiPS Vaud

Rue du Simplon 15

1006 Lausanne

Téléphone

+41 21 601 06 60

E-mail

info(at)cips.ch

 

 

 

© Copyright 2020 CiPS

avec le soutien de l'Etat de Vaud

csm_vd_soutien_sponsoring_positif_500px_